Projet en cours : BORDEAUX BRAZZA   

projet-brazza-bordeaux-lescityzens

Le quartier du quai de Brazza, face au pont levant Jacques Chaban-Delmas, est promis à une transformation radicale dans les années qui viennent.

Hier parc d’activités industrielles, Brazza devrait devenir demain un quartier vert, baigné par la nature et la lumière, en connexion directe avec le fleuve, le parc des Angéliques et les coteaux de la rive droite. Quartier vivant, il offrira aussi de multiples services et commerces à ses futurs habitants et usagers. Brazza proposera ainsi l’expérience d’une vie en proximité avec la nature et les grands paysages tout en étant à moins de 10 minutes à vélo de l’hyper-centre bordelais !

La Ville de Bordeaux et l’urbaniste Youssef Tohmé qui en a dessiné les plans, ont souhaité que ce quartier propose des logements pour tous les budgets. Ainsi, il devrait être possible de devenir propriétaire à des prix défiant toute concurrence, soit à partir de 2100 €/m2 pour les moins chers.

Une partie de ces logements, ceux qui seront parmi les moins chers justement, va être proposé en habitat participatif par LesCityZens. Il s’agira de Volumes Capables, autrement dit de lofts proposés en simple ou double hauteur et en différentes surfaces (40, 80, 120 et 160 m²).


Ces logements seront réalisés par l’Agence d’architecture et de paysage Collectif Encore, une équipe pluridisciplinaire et internationale, installée à Bordeaux et formée chez les plus grands. Pour plus d’informations sur leur travail, consultez leur site Internet : www.collectifencore.com

L’habitat participatif en autopromotion est une nouvelle façon d’accéder à la propriété. Les habitants deviennent les acteurs de la transformation de leur quartier et les co-concepteurs de leur logement. Ce mode d’accession génère une forte cohésion entre eux. Tous les voisins se connaissent déjà avant même d’habiter ensemble.

Si vous souhaitez participer à ce projet d’habitat participatif, merci de prendre contact le plus rapidement possible avec nous. Le nombre de logements étant limité, il n’y en aura pas pour tout le monde…